Quels avantages à recruter un profil atypique ?

Longtemps ignorés et jugés instables, les profils atypiques arrivent sur le devant de la scène et prennent les commandes. Ils sont aujourd’hui considérés comme « hauts potentiels » pour les start-ups notamment. Pourquoi ? Qui sont-ils ?

Un profil atypique, qu’est-ce que c’est ?

Un.e candidat.e au profil atypique n’est pas, contrairement à ce que certains peuvent penser, uniquement quelqu’un au look extravaguant. Bien qu’il/elle peut l’être !

Il s’agit avant tout d’un.e candidat.e au parcours professionnel non conventionnel pour le secteur d’activité ou le poste proposé par l’entreprise. Généralement nous avons à faire à un parcours a priori peu cohérent avec une grande hétérogénéité. Certains sont partis à la découverte du monde, d’autres ont fait le choix de faire des études en lettres modernes et pourtant de se former au métier de comptable, d’autres encore ce sont consacrés à des projets associatifs et humanitaires…

Il s’agit finalement d’un profil vers lequel vous ne vous seriez pas dirigé, à tort, car il ne répond, a priori, pas à l’idée que vous vous faisiez du parcours idéal pour le poste en question !

Qu’est-ce qu’ils ont de plus ?

Le vrai plus du profil atypique par rapport au profil « logique », est en effet sa différence, son côté « outsider ». Il apporte premièrement l’expérience et les connaissances que la personne que vous recherchiez n’a pas. Ainsi, ce que l’on peut qualifier d’instabilité est en fait une vraie force. D’autre part, ses motivations ne sont pas les mêmes !

Candidat.e.s passionné.e.s

Les atypiques sont des profils passionnés. Ils vont se laisser guider par leurs envies. Le salaire, le statut, les congés payés ou les déplacements potentiels ne seront pas les critères de décision principaux. Convaincus par le poste, l’entreprise et ses valeurs, ne seront en aucun cas des freins.

Nous pouvons donc davantage retrouver ces personnes sur des postes qui ont moins de succès[MOU1] , en raison des contraintes citées. Un salaire plus faible ou un déménagement ne vont pas les stopper, eux. Ils sont davantage guidés par la nature de l’emploi, l’atmosphère de travail, les valeurs et le challenge que cela représente pour eux.

Profil complet et enrichissant

D’autre part, les choix et le parcours « décousus » de ces profils singuliers les rend complets et enrichissants. Ils ont, en effet, développé des qualités qui seront nécessaires pour les futurs métiers de 2030 !

  1. Culture et agilité

Une multitude d’expériences permet de développer des compétences et ses connaissances sur des sujets divers, variés et étonnants. Un profil atypique se positionne ainsi comme un réel atout de culture et d’agilité d’apprentissage au sein de l’équipe. Aussi, il saura certainement lui transmettre son savoir. 

Pouvoir être aussi réactif sur tant de sujet prouve également d’un certain dynamisme qui sera nécessaire à une entreprise qui souhaite de la nouveauté. Pourquoi ne pas profiter de l’arrivée d’un nouveau collaborateur ou d’une nouvelle collaboratrice qui se démarque ? 

  • Polyvalence et autonomie

Fort d’expériences qui se suivent mais qui ne se ressemblent pas, le profil atypique va aiguiser sa capacité d’adaptation et sa curiosité. De cette manière il sera également un atout autonome et polyvalent.

Aussi, pour être capable de s’approprier chaque métier, il sait se remettre régulièrement en question. Il a en effet assimilé que le changement et l’évolution ne sont pas négatifs mais justement presque nécessaires à la réussite.

  • Ouverture d’esprit et originalité

Les voyages forgent les caractères ! Régulièrement liée aux voyages, à l’associatif ou encore à l’humanitaire, l’expérience personnelle du profil atypique fait de lui une personne originale et ouverte d’esprit. Ces traits de caractère pourront être de réels atouts dans la sphère professionnelle également.

Envie de faire évoluer l’image de votre entreprise ou besoin de nouveaux défis pour stimuler les équipes ? Vous avez besoin de changement !  Quoi de mieux qu’une personne qui sort des rangs ? Qui se démarquent par son ouverture d’esprit et ses idées novatrices moulées lors d’un tour du Monde ? Ils ont le goût du challenge et sauront le relever !

Comment les trouver ?

Pour trouver ces petites perles, il faut aller les cueillir… et être doté d’une réelle capacité d’analyse RH !

  1. Être attractif

Convaincu.e.s par les avantages d’une personne out of the box ? A votre tour de trouver les bons arguments. Comme expliqué précédemment, l’affect est un moteur essentiel pour les atypiques. Valorisez donc les soft skills, mettez en avant votre image d’entreprise et vos valeurs.

Pourquoi même, à votre tour, ne pas la jouer moderne et non-conventionnel ? [MOU2] Séduisez-les ! Jouez la carte de l’audace et de la nouveauté dans vos annonces et offres d’emploi. Ne soyez pas strict et laissez une chance à chaque profil potentiel de se reconnaitre dans le poste. Une fois projeter, il ne pourra être que motivé.

  • Partir en recherche

Aujourd’hui, il peut être plus facile de joindre les profils originaux. En effet, vous pouvez maintenant les approcher via les réseaux sociaux mais aussi sur des sites d’emplois spécialisés pour ces candidats. Vous pourrez retrouver une multitude de potentiel.le.s candidat.e.s aux caractéristiques et expériences attractives.

Pour autant, une fois que vous les avez trouvé.e.s, il faut pouvoir les sélectionner. Comment lire entre les nombreuses lignes du CV ? Où trouver ces fameuses qualités et compétences sous-jacentes ? Des professionnels du recrutement ont l’habitude de proposer des profils différents et pourtant cohérents. Ils sauront trouver le match parfait entre les critères recherchés et la surprise !

Découvrez d'autres articles

Recherche d’emploi ou reconversion : Qu’est-ce qu’une candidature efficace ?

Quid de la reconversion professionnelle pendant le confinement ?

Pourquoi aider ses équipes à réaliser leurs objectifs professionnels ?

A quoi sert le test de personnalité dans un recrutement ?

Qu’en est-il du recrutement pendant le Corona Virus ?

Comment contrôler sa communication non verbale en entretien d’embauche ?

Gestes barrière et recrutement : Le masque en entretien, on en parle ?