Recrutement : comment s’assurer d’une bonne recommandation ?

Vous êtes en processus de recrutement et un.e candidat.e vous a été recommandé.e ? Pour autant, vous souhaitez une analyse approfondie de cette candidature et vous avez raison. Le recrutement est aussi gourmand en temps qu’en argent. Il nécessite donc de ne pas être pris à la légère. D’autant plus pour des tpe/pme et/ou lorsqu’il s’agit d’un premier recrutement. Mais comment s’assurer de cette recommandation ?

Recommandation : Le profil correspond-t-il à vos attentes ?

Dans un premier temps, si cela peut tomber sous le sens pour beaucoup, il est toujours bon de rappeler que, parfois, certaines recommandations professionnelles ne sont pas complètement justifiées et, de fait, pertinentes. Vous avez correctement préparé votre recrutement et défini vos besoins sur un poste ? La personne correspond-t-elle bien à ces besoins ?

Si cela peut effectivement sembler complètement évident, une recommandation n’est pas un piston. Elle ne peut pas être acceptée trop rapidement et sans recul. Il s’agit d’un processus de recrutement classique, sans la partie sourcing. Il est important de prendre le temps de bien analyser la candidature. La rejoindre à l’offre proposée, aux compétences recherchées, au profil souhaité, etc est essentiel. Ponctuez également votre analyse d’un ou plusieurs entretien.s pour apprendre à connaitre la personne.

Au travers ces études vous pourrez déterminer si vous souhaitez, ou non, travailler avec cette personne.

Dans le cas où la personne ne correspond pas à l’idée que vous vous faisiez du profil « idéal » pour ce poste : Retenez que parfois il faut tout de même pouvoir s’ouvrir à d’autres possibilités, profils et que, peut-être, cette candidature « atypique » est une réelle bonne et surprenante candidature dans le regard de quelqu’un d’autre.

Embaucher en toute sécurité avec un regard extérieur sur son recrutement

Votre coopteur.rice ou la personne qui a recommandé est-elle spécialisée dans le recrutement ? Avez-vous une équipe dédiée en interne ? Comme nous l’avons noté plus haut, parfois une recommandation peut être faite à la légère ou manquer de pertinence avec votre identité. Vous pouvez douter et décider de demander l’avis d’une experte RH.

D’un œil nouveau, elle pourra étudier l’offre, le poste, votre entreprise, les managers pour ensuite, lors d’une évaluation professionnelle, analyser la ou le candidat.e recommandé.e pour s’assurer, ou non, de la fiabilité de cette cooptation professionnelle.

En mêlant votre opinion, celles de vos collaborateurs.rices décisionnaires et celle de l’experte en recrutement, vous pourrez avoir une vision plus globale et objective pour sécuriser et neutraliser votre recrutement. Vous pourrez ensuite faire le choix, ou non, de recruter cette personne et de faire un bout de chemin avec elle.

Bref, un recrutement est chronophage et couteux et l’embauche l’est tout autant (il est possible de l’estimer à l’avance). On souhaite pouvoir s’assurer de faire le bon choix, pour ne pas investir «

dans le vent ». Pour cela, une recommandation n’est pas à prendre à la légère et pour s’assurer qu’elle soit bonne, il est bon de faire appel à un regard professionnel externe.

Découvrez d'autres articles

Secteurs en croissance : comment recruter efficacement ?

Service recrutement externalisé : l’externe en interne

Nos 5 conseils pour trouver un travail pendant la crise

Recherche emploi 2021 : quelles compétences recherchées ?

recrutement et tendances RH pour 2021

Recrutement : 5 tendances RH pour 2021

Recherche d’emploi ou reconversion : c’est quoi une candidature efficace ?

Quid de la reconversion professionnelle pendant le confinement ?

Pourquoi aider ses équipes à réaliser leurs objectifs professionnels ?