Quid de la reconversion professionnelle pendant le confinement ?

La crise sanitaire et les périodes de confinement récente.s permettent ou obligent à réfléchir sur le plan professionnel, créant parfois des incertitudes, des volontés ou des besoins de changement… avec une forte tendance pour la reconversion professionnelle.

La crise sanitaire et les périodes de confinement récente.s ont permis à beaucoup de s’accorder plus de temps, ont fait subir une charge de travail beaucoup plus importante à certain.e.s et ont malheureusement impacté de nombreux.ses secteurs et entreprises, entrainant des licenciements pour d’autres. Ces différents cas de figure permettent ou obligent donc à réfléchir sur le plan professionnel, créant parfois des incertitudes, des volontés ou des besoins de changement… avec une forte tendance pour la reconversion professionnelle.

La reconversion professionnelle n’a pas forcément de motivations négatives

Une des premières idées reçues sur la reconversion professionnelle : « l’envie et la motivation naissent d’un mal-être au travail ». Si, effectivement, cela peut être le cas, elle n’est pas uniquement liée à cela. La reconversion professionnelle peut simplement faire partie d’un parcours professionnel qui vise à réaliser et atteindre ses rêves , qui peuvent évoluer au cours d’une carrière.

La reconversion professionnelle : une solution face au mal-être en entreprise ?

Selon l’étude de Chance sur la reconversion professionnelle réalisée en septembre 2020, 1/3 des français.e.s se disent ne pas être heureux.ses au travail. Les raisons de ce mal-être ? Le manque d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, la volonté de trouver un sens dans son travail, la mobilité géographique, un niveau de stress et de pression trop élevé, un manque de reconnaissance, etc. Comment pallier cela ?

Pour certain.e.s, la réponse peut être radicale : la reconversion professionnelle. Les missions de ce poste m’ont déçu.e ? Mon secteur d’activité est beaucoup trop stressant et compétitif pour moi ? Mon travail / mon entreprise ne reflète pas les valeurs auxquelles j’aspire ?  Je le ou la quitte pour essayer autre chose, ailleurs ou non, pour changer de secteur, de poste, de statut, etc et m’épanouir professionnellement.

Se reconvertir pour atteindre ses objectifs professionnels

A l’inverse, selon la même étude Chance, 58% des actif.ve.s français.e.s voulant se reconvertir se disent satisfait.e, voire très satisfait.e.s de leur travail actuel et veulent simplement se lancer dans de nouveaux défis professionnels en se reconvertissant.

Mon secteur d’activité me plait mais je souhaite évoluer ? Je sens que le poste que j’occupe actuellement correspond à ce que je souhaitais mais mes ambitions ont changé ? L’entreprise dans laquelle je suis m’apporte autant que je lui apporte mais j’aimerais postuler sur un autre poste ? Je souhaite lancer ma propre entreprise ? Entreprenariat, nouveaux défis, nouveaux rêves, nouvelles ambitions. Tant de raisons qui peuvent pousser un.e professionnel.le à se réorienter professionnellement parlant, sans dénigrer leur passé, simplement pour évoluer et voir autre chose, en cohérence avec leurs compétences, leurs avis, leurs projets et parfois leurs choix de vie.

La reconversion professionnelle forcée pendant la période de confinement

Confinement rime avec questionnement

Si le besoin de changer de métier n’est pas nouveau et a ses raisons, bonnes ou mauvaises, le confinement et les périodes de variation d’activité récentes ne font, cependant, qu’exacerber cette envie.

Le mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est accentué par le télétravail. La surcharge de travail peut apparaître dans plusieurs secteurs dans ces périodes. Le stress peut s’accentuer à cause des risques économiques et sanitaires actuels. Les licenciements et le chômage partiel sont plus intenses. Etc…

Dans ces cas, changer de métier ou de secteur pour un environnement plus sain, plus sécurisé et moins stressant peut être largement tentant et trouver d’autres opportunités professionnelles peut devenir une obligation due à la conjoncture actuelle. 

Crise sanitaire et reconversion encouragée

Dans le cas où la reconversion professionnelle est obligatoire, le ministère du travail, durant la crise, propose de mettre en place un dispositif pour les salarié.e.s dans les secteurs et emplois menacés : « La transition collective ».

Ce programme vise à financer la formation et la rémunération des salarié.e.s qui souhaitent ou doivent quitter leur métier dans un secteur menacé pour un secteur porteur ou en besoin de recrutement actuel. L’Etat finance à hauteur de : 

  • 40% pour les entreprises de plus de 1000 salarié.e.s ;
  • 75% pour les structures de 300 à 1000 salarié.e.s ;
  • 100% pour les PME et TPE.

Un accompagnement pour une reconversion efficace

Mais par où commencer dans sa reconversion ? Comment identifier un besoin ? Comment accompagner un ou une collaborateur/rice dans une reconversion efficace ? L’accompagnement par un.e professionnel.le RH est essentiel et valorisé par plus d’1 français.e sur 2 pour déterminer les besoins et les outils nécessaires pour se réorienter en sécurité.

Une envie ou un besoin de changer de métier ou de secteur ? En interne ou en externe ? L’accompagnement d’un.e expert.e en recrutement sur un bilan professionnel est essentiel pour faire le point sur ses compétences, ses envies, sa formation, etc., réfléchir sur son projet et identifier les besoins en formation nécessaires pour atteindre ses objectifs professionnels.

Nb : Si votre reconversion est liée à une obligation, l’Etat peut visiblement partiellement le prendre en charge, via votre entreprise. Dans d’autres cas celle-ci peut également le financer, pour vous accompagner dans la réalisation de vos objectifs. Sinon, le bilan peut également être financé à titre personnel. 

Découvrez d'autres articles

Quid de la reconversion professionnelle pendant le confinement ?

Pourquoi aider ses équipes à réaliser leurs objectifs professionnels ?

A quoi sert le test de personnalité dans un recrutement ?

Qu’en est-il du recrutement pendant le Corona Virus ?

Comment contrôler sa communication non verbale en entretien d’embauche ?

Gestes barrière et recrutement : Le masque en entretien, on en parle ?

Qu’est-ce qu’un recrutement interne efficace ?