Comment réussir son entretien téléphonique ?

Vous êtes à la recherche d’un emploi, d’une alternance, d’un stage… Mais la réussite d’un entretien téléphonique demeure encore un mystère pour vous. Sachez tout d’abord qu’un entretien téléphonique ne constitue en aucun cas un piège pour les candidat.e.s. C’est un exercice auquel il faut se préparer, au même titre qu’un entretien « face to face ».

Dans un monde de plus en plus connecté, nombreux.ses sont les recruteur.se.s à proposer des entretiens téléphoniques aux candidat.e.s. Cette approche leur permet d’avoir un premier contact, un premier feeling avec le ou la candidat.e, afin d’affiner dans un second temps leur sélection.

Pour vous aider dans cette préparation, nous avons dressé une liste de 6 conseils à mettre en place, et 3 erreurs à éviter pour bien préparer et réussir son entretien.

6 conseils pour un bon entretien téléphonique

1- Être prêt ou prête à être appelé.e à n’importe quel moment

A partir du moment où l’on postule à une offre, il est essentiel de se tenir prêt.e à être rappelé.e. En effet, même si aucune information n’est donnée sur un possible appel, vous devez toujours avoir en tête les offres auxquelles vous avez postulé. Cela vous évitera d’être pris.e de court, et d’employer des phrases qu’il faut éviter comme « Attendez, je retrouve l’annonce ». Pour chaque offre à laquelle vous avez postulé, vous devez avoir 2 ou 3 idées ou sujets de discussion sur l’activité de l’entreprise. Cela vous permettra de montrer votre intérêt pour l’entreprise, et de vous démarquer par rapport aux autres candidat.e.s.  

2- Parler lentement et distinctement en entretien téléphonique

Avoir une voix claire et posée est primordiale lors d’un entretien téléphonique. Oubliez donc les petites voix timides qu’on entend à peine. Le ou la recruteur.se ne se fixe qu’à votre voix, car aucune communication non-verbale, d’habitude très observée, n’est possible durant ce type d’échange.    

Le ton employé joue également un rôle essentiel, aussi important si ce n’est plus que les mots utlisés par le ou la candidat.e. Optez pour un ton :

  • Dynamique. Le ou la recruteur.se doit sentir votre enthousiasme ;
  • Explicatif. Montrer en quoi vous êtes le.a candidat.e idéal.e ; 
  • Argumentatif, pour convaincre et séduire votre interlocuteur.rice ;

Attention cependant à ne pas être trop dynamique, ne parlez pas trop vite et restez clair.e ! Votre voix et votre ton au téléphone jouent un rôle important.

3- Choisir un endroit approprié et calme

Bannissez les endroits bruyants, où vous êtes susceptibles de vous faire déranger. Choisissez un endroit calme, isolé, où vous pourrez vous mettre dans des conditions optimales pour mener à bien votre échange. Pensez également à avoir près de vous de quoi prendre des notes. Il n’y a rien de pire que de faire attendre un.e recruteur.se.

Si vous êtes pris.e de court et que vous vous retrouver dans un espace bruyant et/ou en public lorsque vous recevez l’appel du recruteur ou de la recruteuse, faîtes preuve d’adaptabilité. Vous avez l’opportunité de vous isoler ? Faîtes-le. Les échanges ne seront que plus fluides et plus faciles. Vous n’avez pas cette chance ? Restez professionnel.le et adaptez-vous. Vous pouvez également proposer à votre interlocuteur.rice de reprogrammer l’appel, sans forcément justifier de votre activité actuelle, pour éviter de sortir du cadre professionnel. De cette façon, vous vous assurerez de répondre aux questions dans un cadre adapté, plus tard et ne prenez pas le risque de voir cette opportunité professionnelle vous passer sous le nez.

4- Poser des questions à votre interlocuteur.rice pour lui montrer votre intérêt pour son offre

Un.e candidat.e qui ne pose pas de question durant un entretien, c’est souvent mauvais signe. Généralement, il ou elle est, soit un.e candidat.e stressé.e, un.e candidat.e qui ne montre pas énormément d’intérêt pour le poste. Dans les deux cas ce n’est pas une bonne chose pour une éventuelle suite dans le processus de recrutement. 

Plus d’excuses désormais, vous êtes prévenu.e.s. N’hésitez pas à préparer des questions à l’avance !

5- Soigner la fin de l’entretien téléphonique

Nous vous recommandons fortement de préparer votre fin d’appel à l’avance. Il s’agira de la dernière impression que vous laisserez au ou à la recruteur.se, alors mettez toutes les chances de votre côté. 

Pensez à souligner l’entretien en confirmant votre intérêt pour le poste en fin d’appel. Vous pouvez le faire au moment de couper court à la conversation et des aux revoir. Surtout, oubliez les formules familières type « salut, ciao ».  

6- Visualiser le succès : projetez-vous !

A première vue cela peut vous paraître abstrait. Mais en réalité, la visualisation mentale peut avoir un réel impact sur la préparation et le succès de votre entretien téléphonique.

Par définition la visualisation mentale est une forme spécifique de l’imagerie mentale, qui vise à mettre en œuvre les ressources de l’esprit et de l’imagination, en leur donnant des images, des situations concrètes dans le but d’atteindre un objectif, d’améliorer ses performances. Celle-ci est très utilisée par les sportif.ve.s de haut niveau car elle permet de s’entraîner plus mais sans pour autant augmenter le niveau de fatigue. Des études ont montré que les performances pouvaient augmenter de 30% avec la visualisation mentale.

Quel est l’intérêt dans le cadre d’un entretien téléphonique ? Il permet de s’imaginer le futur entretien dans sa tête, de le préparer, d’anticiper les éventuelles questions… Cette visualisation mentale de l’entretien permet de mieux appréhender le futur entretien, de mieux gérer son stress, et ainsi réussir avec brio cet entretien.

3 erreurs à éviter lors d’un entretien téléphonique

1- Bafouillages en entretien d’embauche : des obstacles à l’échange

Les bafouillages ou des trous de mémoire en entretien d’embauche vont généralement faire barrière à la transmission d’informations. Parfois capitales. Les éviter c’est gagner en clarté et permettre un échange plus fluide et complet, mettant ainsi votre discours et profil en valeur.

Trop de bafouillages ou de pertes de mémoires traduisent généralement une mauvaise gestion du stress. Cela pourrait vous gêner et devenir un frein à la transmission des informations entre vous-même et le ou la recruteur.se. Préparez donc vous bien afin de ne pas être paralysé.e par le stress, pour avoir une voix claire, distincte tout au long de l’échange, et ainsi mettre toutes les chances de votre côté.

2- Être trop familier et oublier qu’il s’agit d’un appel professionnel

Certes le téléphone est un outil qui nous est familier pour la plupart d’entre nous. Mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un entretien professionnel. Ne soyez pas trop à l’aise, imaginez-vous être en face de votre interlocuteur.rice, cela pourrait vous aider.

Attention à ne pas être trop familier lors de la conclusion de l’appel également. Gare aux mauvaises habitudes !

3- Oublier de modifier sa boîte vocale du collège / Attention à votre boîte vocale avant l’entretien

Si vous n’êtes pas disponible au moment de l’appel, le ou la recruteur.se tombera sur votre boîte vocale. Veillez à prêter une attention particulière à votre messagerie, qui se doit d’être un minimum professionnelle, pour ne pas décrédibiliser votre candidature et limiter vos chances d’obtention du poste.  

Découvrez d'autres articles

Comment identifier ses valeurs ? Indispensable dans la recherche d’emploi

Pourquoi poser des questions en entretien d’embauche ?

Stress avant un entretien : comment vaincre les clichés ?

Comment rebondir après un échec professionnel ?

Le ghosting en recrutement qu'est ce que c'est ?

Le ghosting en recrutement : qu’est-ce que c’est ?

L'entretien professionnel est-il obligatoire ?

L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL EST-IL OBLIGATOIRE ?

Quelles sont les différences entre un cabinet de recrutement et une agence d'intérim ?

Les différences entre un cabinet de recrutement et une agence d’intérim

Annoncer l'arrivée d'un nouveau collaborateur ou d'une nouvelle collaboratrice ?

Annoncer l’arrivée d’un nouveau collaborateur sur les réseaux sociaux

Où trouver des exemples de CV professionnel et moderne ?

Comment réussir son entretien téléphonique ?

Qu’est-ce qu’un bon manager ?

Comment valoriser ses compétences sur son CV ?

Premier emploi, comment faire ?

intégration dans une entreprise et équipe

Intégration dans une entreprise et équipe : comment s’y prendre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.